jeudi, 8 décembre 2022 •

705 visiteurs en ce moment

Tafescopie

Talon face à l’Histoire...




La dernière rencontre, entre le Chef de l’Etat et son prédécesseur, n’en finit pas de faire des vagues. Surtout qu’elle a presque immédiatement accouché, de la libération de seize (16) pensionnaires, de la prison civile de Missrété. Simple coïncidence ? Dans tous les cas, à entendre ou à lire, les jactances dans certains milieux politiques, on peut dire que Patrice Talon, a tapé droit dans le mille. En dehors de quelques faucons, ils sont nombreux, à revendiquer la paternité, de cette initiative du Chef de l’Etat. Ces « conseillers » -surtout ceux des réseaux sociaux- auraient recommandé au Président, le dialogue avec ses plus farouches, ou plus illustres opposants. Recommandations formulées bien entendu, par ‘’post’’, dans leurs fiefs politiques des...réseaux sociaux. Leurs militants des claviers, peuvent en témoigner, jurent-ils, les mains sur des ...androïdes. Pour rester donc dans leur logique, ils invitent maintenant, le Chef de l’Etat, a discuté avec tous ses opposants, sans exclusif, et même avec la société civile ! Et en dehors des revendications classiques, que sont la libération des prisonniers ‘’politiques’’, et le retour des exilés, ils n’oublient point cette fameuse idée, des « assises nationales ». Une sorte de conférence nationale bis, qui sans doute proclamerait sa souveraineté, avant de rendre illégitime ou illégale, le pouvoir actuel. Billevesée de fort mauvais goût. Revenons donc aux choses sérieuses. C’est par exemple ces propos d’après rencontre, entre les deux personnalités. Ils ont trait, à une possibilité de formalisation, d’un cadre de concertation, entre les anciens présidents de la République. Rien à voir, sans aucun doute, avec le protocole du 5 novembre 2010, instituant le cadre de concertation, des présidents des institutions de la République, violemment critiqué en son temps, par le « père de notre Constitution », le professeur Maurice Ahanhanzo-Glèlè. Il déplorait à juste titre, le fait que des institutions censées se contrer, afin que le pouvoir puisse arrêter le pouvoir, se consultent et se concertent. Recherchent entre elles, le consensus. D’ailleurs, ce fameux cadre de concertations, avait rencontré en son temps, ceci pour médiations, un homme d’affaire, en début de conflit, avec le régime en place. Un certain Patrice Talon. Le reste est connu de tous. Ce rappel, juste pour dire comme Tocqueville, que « lorsque le passé n’éclaire pas l’avenir, l’esprit marche dans les ténèbres » Saluons donc, l’idée d’un cadre de concertations, entre nos dirigeants d’hier, et d’aujourd’hui. De leur partage d’expériences, ne sortira que le meilleur. Evidemment, Patrice Talon lui-même, ne saurait dire à ce stade, jusqu’où pourrait aller cette idée. Mais comme l’énonce la boutade plutôt perspicace, du Cardinal de Retz : « l’homme public ne monte jamais si haut, que lorsqu’il ne sait pas où il va ».Alors, jusqu’où ira le Président ? Les paris sont ouverts. Faites vos jeux !
Tafè

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

16 juin 2022 par Judicaël ZOHOUN




Des Démocrates, et du nom miraculeux de Yayi Boni.


1er décembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Que les sourds l’entendent : le seul parti politique, habilité à vendre (...)
Lire la suite

INNOVATION ET PRIORITE SAYAAA !


1er décembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Gagner la bataille de la planification locale en améliorant (...)


30 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Depuis quelques mois, plusieurs communes ont lancé le processus (...)
Lire la suite

Et l’Afrique manque au monde


18 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Cher collègue et néanmoins ami, après un mois de (...)
Lire la suite

QUITUS POUR UN STATU QUO


17 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

DEUX NON- ALIGNES


15 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays de pagailleurs (...)
Lire la suite

L’Epiphanie de la démocratie


4 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
En attendant le quitus final de la CENA, huit formations politiques, (...)
Lire la suite

IMITEZ LE CAMARADE AGBAKO !


3 novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

INNOVATION ET PRIORITE SAYAAA !


1er novembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

ILS RAQUETTENT TOUJOURS !


27 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou (...)
Lire la suite

TARéS & TERREUR


25 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Quatre morts et les Béninois inchangés


22 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
(Par Roger Gbégnonvi) ​Dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 octobre (...)
Lire la suite

PCB : la désinformation ou la mort !


13 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
A en croire le Parti Communiste du Bénin, des militaires français ont (...)
Lire la suite

LES AIGUILLEURS CALES AU CIEL !


13 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

DEVANT L’A.R. S, NI DIEU NI HIBOU !


11 octobre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

Arrogance et suffisance : le panafricanisme nouveau modèle


29 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Apparemment, à l’instar de la nostalgie, le panafricanisme n’est plus ce (...)
Lire la suite

FAUX PERES NOEL


27 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Oncle AGBAYA On vous l’avait bien dit, mon Neveu Patou dirige un pays (...)
Lire la suite

NE PAS OPPOSER PANAFRICANISME ET COMMUNISME REVOLUTIONNAIRE (...)


24 septembre 2022 par Judicaël ZOHOUN
Diagne Fodé Roland La jeune génération patriotique panafricaine de (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires