dimanche, 16 juin 2024 -

980 visiteurs en ce moment

Élections américaines

Qu’est-ce qu’un État bascule ?




Tout le suspense de l’élection présidentielle américaine de cette année va reposer sur le choix des électeurs d’une poignée d’États.

Si les deux grands partis politiques savent déjà qu’ils auront le soutien de nombreux États le 5 novembre, la course est trop serrée dans un petit groupe d’entre eux pour prédire les résultats.

Il s’agit des « swing states », ou États bascules, dont la population est politiquement divisée, et où les résultats ont basculé à tour de rôle en faveur des démocrates ou des républicains ces dernières années. Pendant la campagne électorale, les candidats leur consacrent donc beaucoup de leur temps, de leur budget publicitaire et de leurs effectifs.

À l’issu du vote populaire, l’ensemble des États américains —exceptés le Maine et le Nebraska — accordent tous leurs grands électeurs au vainqueur. Le candidat arrivant en seconde place n’en obtient donc aucun. Par la suite, ce sont ces grands électeurs qui, dans le cadre du système de collège électoral, déterminent le résultat final de la présidentielle. Sachant que certains États votent invariablement rouge, et d’autres, bleu, il n’est pas avantageux pour les candidats d’y consacrer trop de moyens. En outre, les techniques de sondage se sont améliorées avec le temps, si bien qu’il est plus facile pour les équipes de campagnes de prévoir avec certitude l’issu du vote dans certains États.

« Dans la plupart des États, le résultat d’une course entre deux concurrents sera clair, et l’équipe de campagne le tiendra pour acquis, affirme Alex Keyssar, professeur d’histoire à Harvard. Dans les États bascules, ce n’est pas le cas » M. Keyssar, habitant de l’État très démocrate du Massachusetts, voit des spots publicitaires politiques à la télé uniquement parce qu’il vit dans une zone où les chaînes télévisées couvrent aussi le New Hampshire, un État où les élections sont souvent serrées.

Par ailleurs, il est important de noter que dans les États bascules, un candidat indépendant ou venant d’un troisième parti peut avoir une influence démesurée sur le scrutin. Il suffit, en effet, qu’une poignée d’électeurs le soutiennent pour faire perdre l’un des grands partis.

Passant beaucoup de temps dans les États bascules, les candidats ont tendance à braquer les projecteurs sur les problèmes chers aux habitants de ces États, explique Alex Keyssar. À l’occasion des primaires, les candidats en lice pour représenter leur parti se rendent dans des États comme la Pennsylvanie, où les électeurs leur font part directement de leurs préoccupations. Dans le passé, les candidats ont, par exemple, insisté sur le dossier des prix de l’énergie — un sujet brûlant pour les électeurs du New Hampshire.

Il faut aussi savoir que les États gagnables ne sont pas toujours les mêmes. La Floride, l’Ohio et l’Iowa « ont quitté la scène vers la droite » et ont rejoint les rangs favorables aux Républicains après avoir occupé le devant de la scène », souligne David Wasserman, analyste au Cook Political Report, une publication non partisane diffusée en ligne. « Le New Hampshire a probablement quitté la scène vers la gauche », et rejoint les États favorables aux démocrates, ajoute-t-il.

Cette année, le groupe des États bascules est donc plus restreint. Il comprend l’Arizona, la Géorgie, le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin, présume David Schultz, qui enseigne les sciences politiques à l’université Hamline, le droit à l’université du Minnesota et est l’auteur d’un ouvrage intitulé Presidential Swing States. « Ce qui se passera dans ces cinq États va vraiment influencer l’élection », affirme-t-il.

D’autres observateurs politiques considèrent que le Nevada, la Caroline du Nord et le Minnesota feront partie des États bascules cette année.

Et au-delà des États bascules, le sort des candidats va se jouer dans quelques comtés au sein de ces États, des circonscriptions imprévisibles qui peuvent attribuer à elles seules tous les grands électeurs de l’État à un candidat, souligne David Schultz. Et même dans ces comtés, le résultat peut basculer grâce aux bulletins de vote d’une très faible part (5 %) d’électeurs. M. Schultz appelle cela la théorie des 5-5-5-270. Sur l’ensemble du territoire national, seuls 5 États, environ, décident du vainqueur et, dans ces 5 États, seuls 5 % des électeurs de 5 comtés meneurs permettent à un candidat d’obtenir au moins 270 grands électeurs, c’est-à-dire la majorité.

L’un des États bascules les plus célèbres de l’histoire est la Floride, qui a fait basculer l’élection en faveur de George W. Bush en 2000. Le résultat était si serré qu’il a fallu plusieurs semaines pour vérifier les bulletins de vote.

« Ne prêtez pas attention au vote populaire ni aux sondages nationaux, car aucun d’entre eux ne désigne le président », rappelle M. Schultz aux étudiants lors de ses cours sur le système américain.

Source : https://share.america.gov/fr/quest-ce-quun-etat-bascule/?utm_source=cision&utm_medium=referral

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

30 mars 2024 par Akpédjé Ayosso




Orano lance les travaux préparatoires au Niger


13 juin 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
Avec des réserves d’uranium estimées à 200 000 tonnes, le site (...)
Lire la suite

<<Au milieu de la tourmente mondiale, Citoyens unis pour la (...)


13 juin 2024 par Judicaël ZOHOUN
Alors que des conflits éclatent dans le monde entier, menaçant la (...)
Lire la suite

La Slovénie salue le Plan marocain d’autonomie comme “une bonne base”


11 juin 2024 par Ignace B. Fanou
La vice-Première ministre et ministre slovène des Affaires étrangères (...)
Lire la suite

La 15e Assemblée générale de l’UAR prévue pour le 03 septembre


10 juin 2024 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
L’Union Africaine de Radiodiffusion (UAR) tiendra sa 15e assemblée (...)
Lire la suite

Le Niger entre réalité du pouvoir et enjeux de développement


10 juin 2024 par Judicaël ZOHOUN
: L’axe commercial Cotonou - Niamey est toujours renforcé malgré les (...)
Lire la suite

Le Liban réaffirme sa position constante en faveur de l’intégrité (...)


9 juin 2024 par Ignace B. Fanou
Le Liban, à travers un communiqué rendu public, dimanche 9 juin 2024, (...)
Lire la suite

Le Maroc réélu au Comité des Droits de l’Homme de l’ONU avec une (...)


29 mai 2024 par Ignace B. Fanou
Le Royaume du Maroc a été brillamment réélu, ce mercredi 29 mai 2024, (...)
Lire la suite

FIFA et AFD renouvellent leur protocole d’accord


29 mai 2024 par Akpédjé Ayosso
La FIFA et l’Agence française de développement ont renouvelé leur (...)
Lire la suite

Les ministres arabes de l’information saluent les efforts du Comité (...)


29 mai 2024 par Ignace B. Fanou
Le Conseil des ministres arabes de l’Information, réuni mercredi 29 (...)
Lire la suite

Le Sénégal réaffirme son soutien “constant et ferme” au Maroc


27 mai 2024 par Ignace B. Fanou
La République du Sénégal a réaffirmé, lundi 27 mai 2024, à Rabat, par (...)
Lire la suite

La Zambie réaffirme son soutien au plan d’autonomie du Sahara marocain


24 mai 2024 par Ignace B. Fanou
La République de Zambie a réitéré, ce vendredi 24 mai 2024, à Rabat, (...)
Lire la suite

Corsair propose désormais le paiement en plusieurs fois sans frais


24 mai 2024 par Judicaël ZOHOUN
Afin de faciliter l’achat de billets pour ses clients, la compagnie (...)
Lire la suite

Le MSP présenté comme une opposition pacifique au Polisario


22 mai 2024 par Ignace B. Fanou
Une délégation du Mouvement des Sahraouis pour la Paix (MSP) a (...)
Lire la suite

Les investisseurs émiratis rassurés du soutien des autorités béninoises


19 mai 2024 par Ignace B. Fanou
Des investisseurs émiratis de haut niveau a séjourné au Bénin du 13 (...)
Lire la suite

Le Bénin organise le rapatriement de ses migrants


19 mai 2024 par Marc Mensah
Une embarcation transportant une cinquantaine de migrants de diverses (...)
Lire la suite

Quatre terroristes présumés arrêtés au Maroc


14 mai 2024 par Ignace B. Fanou
Quatre terroristes présumés ont été interpellés ce mardi au Maroc (...)
Lire la suite

Le parti UP-R dénonce la position injustifiée des autorités nigériennes


13 mai 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
L’Union Progressiste le Renouveau (UP-R) a donné sa position sur la (...)
Lire la suite

« Une base militaire, ce n’est pas une aiguille dans une boîte de foin »


12 mai 2024 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Le gouvernement béninois, par la voix de son porte-parole, a réagi (...)
Lire la suite




Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires