jeudi, 29 juillet 2021 •

594 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Homosexualité

Les détails sur l’agression des trois travestis à Cotonou




Dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2021, trois garçons travestis ( Kani, Fati et Jennifer) avaient été lynchés à Cotonou. En attendant les poursuites judiciaires engagées contre les auteurs de cette agression, les trois filles ont fait le récit de leur calvaire à Amnesty International.

La scène de cette agression qui s’est déroulée dans la nuit du 30 avril au 1er mai a été filmée par les agresseurs et la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Après leur agression, Kani, Fati et Jennifer (noms par lesquels ils se font passer pour elles), qui ont trouvé refuge auprès d’une association, ont continué de recevoir des menaces.

Kani, Fati et Jennifer ont déclaré à Amnesty International qu’ils ( elles) ont été victimes d’un piège tendu par un de leurs ’’amis’’. Ce dernier les avait invitées à un ’’anniversaire’’ dans un bar qu’elles avaient l’habitude de fréquenter à Cotonou.

A leur arrivée sur les lieux, les trois travestis ont senti que l’anniversaire en question n’aurait pas lieu. Leur ’’ami’’ faisait des va-et-vient à l’intérieur du bar, et des hommes qu’elles ne connaissaient pas venaient s’asseoir à tour de rôle à côté d’elles, comme pour les observer de près.

L’une d’elles a fait le récit suivant à Amnesty International :
« Notre ’’ami’’ a appelé Fati à l’extérieur, mais une fois dehors il n’était plus là. Deux garçons ont alors commencé à l’agresser et à voler ses biens, après lui avoir demandé si elle était un homme ou une femme. Nous avons voulu sortir pour la rejoindre mais la porte avait été fermée. On ne pouvait ni s’enfuir, ni aider Fati. Finalement la porte a été ouverte et nous nous sommes aussi retrouvées dehors avec elle. On m’a demandé si je suis un garçon ou une femme, je n’ai pas répondu, puis j’ai dit que je suis une femme transgenre. L’homme qui m’a posé la question n’a pas compris ce que je disais. Il m’a alors touché et a commencé à me gifler quand il a constaté que je n’avais pas de seins. »

Elle (il) a ajouté :
« On avait déjà commencé à nous prendre en photo. Ensuite les gars ont commencé à nous menacer en nous demandant de nous déshabiller. Ils ont commencé à le faire avec force, à tirer nos vêtements. Je criais qu’ils n’ont qu’à nous amener au commissariat de police. Ils ont continué à me frapper, ensuite j’ai essayé de défendre Fati, et à ce moment un gars m’a frappé au cou avec une bouteille de bière. Pendant tout ce temps, des gens nous filmaient et nous photographiaient (…) Finalement nous avons pu nous enfuir grâce à des conducteurs de taxi-moto. »

Amnesty International a visionné plusieurs vidéos qui montrent une foule bruyante d’hommes faire face à Kani, Fati et Jennifer, acculé(e)s contre un mur, contraint(e)s de se déshabiller et empêché(e)s de dissimuler leur sexe avec les mains.

Le certificat médical de l’un(e) des victimes, consulté par l’organisation, conclut à une « contusion corporelle sévère compatible avec les sévices que la patiente déclare avoir subi », et prescrit une semaine d’incapacité totale de travail.

Depuis l’agression, aucune d’elles n’a pu retourner à son domicile. Après la diffusion des vidéos sur les réseaux sociaux, certains de leurs parents ont menacé de les tuer ou de les empoisonner si elles rentraient chez elles. D’autres parents leur ont conseillé de se mettre à l’abri quelque temps.

Dans la nuit du 1er au 2 mai, deux individus se sont introduits dans le logement géré par l’association où les trois victimes ont trouvé refuge.

“Ils ont escaladé pour entrer dans la cour du bâtiment, mais ont été repérés par des gens qui ont crié pour les faire fuir,” a déclaré à Amnesty International le président de l’association. Il a indiqué que dans la journée, une foule s’était attroupée devant le bâtiment, en pointant du doigt les gens qui y entraient et sortaient. Il a déclaré à Amnesty International se sentir menacé.

D’autres associations béninoises de défense des droits des lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) qui ont publiquement ou non pris la défense des trois personnes agressées ont, à leur tour, été victimes de menaces.

La présidente de l’une de ces associations a déclaré à Amnesty International :
« Avant l’agression de ces trois filles ( garçons ), j’étais déjà la cible d’insultes auxquelles je ne répondais jamais. Après l’agression la situation a empiré. Cinq membres de l’association dont moi-même, ont reçu des menaces. Dans mon quartier, j’arrive difficilement à sortir, et mes parents ont menacé de me renvoyer de la maison en m’accusant d’être un enfant maudit. »

La présidente et fondatrice d’une autre organisation a également déclaré à Amnesty International avoir reçu des menaces de mort et de viol par téléphone, après qu’elle a dénoncé l’agression des trois femmes dans une vidéo publiée le 2 mai sur la page Facebook de l’association.
LA RÉDACTION

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

13 mai 2021 par Judicaël ZOHOUN




Deux faux procureur et Dg de l’OCRC arrêtés


29 juillet 2021 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Un homme âgé de 39 ans et un autre de 49 ans ont été arrêtés, mercredi 28 (...)
Lire la suite

Un individu arrêté pour vol dans un hôtel à Bohicon


29 juillet 2021 par Ignace B. Fanou, Marc Mensah
Un hôtel sis dans le 1er arrondissement de Bohicon a enregistré un cas (...)
Lire la suite

Des masques « Zangbétô » émerveillent au Burkina Faso


28 juillet 2021 par Marc Mensah
Les masques « Zangbétô » ont fait forte sensation au Carnaval de Banfora (...)
Lire la suite

Le Colonel Adandédjan en tournée dans les garnisons


26 juillet 2021 par Marc Mensah
Le Secrétaire général du Ministère de la Défense Nationale, Président du (...)
Lire la suite

72H CHRONO !


26 juillet 2021 par Judicaël ZOHOUN
Je n’en revenais pas. Mes yeux devaient être brillants et tout ronds. En (...)
Lire la suite

Les étudiants béninois à passeport expiré en chine, témoignent leur (...)


25 juillet 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le Collectif des Étudiants Béninois en Chine à Passeport Expiré vient (...)
Lire la suite

Des nominations à la CRIET, au Tribunal de Porto Novo, de Ouidah et à (...)


21 juillet 2021 par Judicaël ZOHOUN
GRANDES DECISIONS DU CONSEIL DES MINISTRES DU 21 JUILLET 2021 (...)
Lire la suite

Un apprenti chauffeur meurt noyé à Adakplamè


21 juillet 2021 par Marc Mensah
Le corps sans vie d’un apprenti chauffeur de 22 ans a été retiré, mardi (...)
Lire la suite

Du chanvre indien, 3,7 millions et des téléphones saisis


19 juillet 2021 par Marc Mensah
Huit (08) individus dont une femme ont été interpellés, dimanche 18 (...)
Lire la suite

Un faux maire de Bohicon et d’Abomey-Calavi arrêté


16 juillet 2021 par Marc Mensah
Un cybercriminel âgé de 28 ans se faisant passer pour les maires de (...)
Lire la suite

3 morts et 4 blessés à Savalou


15 juillet 2021 par Marc Mensah
L’éclatement du pneu d’un véhicule a causé un accident de circulation, (...)
Lire la suite

Un émissaire l’ONU au cabinet de Patrice Talon


15 juillet 2021 par Marc Mensah
Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, Mahamat (...)
Lire la suite

Un faux agent secret de la Présidence arrêté


14 juillet 2021 par Marc Mensah
Un individu se faisant passer pour un agent des renseignements de la (...)
Lire la suite

Le coordonnateur de l’AIC de la zone Pobè cambriolé


14 juillet 2021 par Marc Mensah
Deux individus armés ont fait irruption au domicile du coordonnateur de (...)
Lire la suite

150 sacs de gari saisis à Pobè


14 juillet 2021 par Marc Mensah
Un camion chargés de 150 sacs de gari de 100 kilogrammes chacun a été (...)
Lire la suite

Du chanvre indien saisi, 3 individus arrêtés à Cana


11 juillet 2021 par Marc Mensah
Trois (03) individus ont été interpellés, jeudi 08 juillet 2021, à la (...)
Lire la suite

92 Kg de faux médicaments saisis dans le Zou


11 juillet 2021 par Marc Mensah
Le conducteur d’une moto de marque Bajaj a été interpellé dans la nuit du (...)
Lire la suite

Un individu interpellé pour vol de moto à Pobè


8 juillet 2021 par Ignace B. Fanou
Les riverains du marché Ita-Pobè dans le département de l’Ouémé ont (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires