lundi, 25 octobre 2021 •

655 visiteurs en ce moment


 
 

 
 
 
 
FIL D'ACTUALITÉ

Enquête

Ethiopian Airlines alimente le commerce mondial d’espèces sauvage




Ethiopian Airlines expédie des animaux sauvages vivants dans le monde entier à des fins de luxe comme animaux de compagnie exotiques d’Afrique de l’Ouest, ce qui pose d’énormes risques de biosécurité et de maladie ainsi qu’une menace pour le bien-être et la conservation des animaux, révèle World Animal Protection.

Le rapport « Cargo of Cruelty » a examiné l’activité des médias sociaux pour démontrer comment les compagnies aériennes alimentent le commerce des espèces sauvages - permettant au transport international d’animaux sauvages de répondre à la demande mondiale d’animaux de compagnie exotiques. L’offre mondiale d’animaux de compagnie exotiques est en grande partie non documentée et la réglementation est insuffisante. Le rapport identifie également les aspects du commerce qui peuvent ne pas être conformes aux exigences juridiques internationales et montre que la légalité ne garantit pas que le commerce des espèces sauvages est sûr, durable ou humain.

Ethiopian Airlines, le plus grand groupe d’aviation sur le continent africain, est un catalyseur majeur et la compagnie aérienne la plus fréquemment utilisée pour le transport d’animaux hors d’Afrique de l’Ouest dans ce rapport. Beaucoup de ces animaux sont menacés d’extinction ou ont des tendances de population sauvage inconnues ou en déclin. Ils souffrent lorsqu’ils sont capturés et maintenus dans des conditions cruelles, ce qui peut les rendre stressés et vulnérables à l’infection ou à la mort. Non seulement le commerce mondial d’espèces sauvages est considéré comme l’une des principales causes de l’effondrement des écosystèmes et de la perte de biodiversité à l’échelle mondiale, mais l’exploitation des espèces sauvages pose également d’énormes risques pour la biosécurité. On pense que plus de 70 % des maladies infectieuses zoonotiques émergentes proviennent d’animaux sauvages, les mauvaises conditions de bien-être et la proximité avec les personnes créant une situation idéale pour que les virus mutent et se propagent aux humains.
Le rapport fournit l’aperçu le plus détaillé à ce jour sur la diversité et l’étendue mondiale du commerce des espèces sauvages en provenance d’Afrique de l’Ouest, une plaque tournante du commerce reconnue et un exportateur majeur.

Concrètement, il révèle :

Deux cents espèces différentes, dont 187 vertébrés, ont été annoncées comme disponibles à la vente ou à l’exportation par seulement deux comptes de médias sociaux de commerçants d’espèces sauvages au Togo, en Afrique de l’Ouest, entre 2016 et 2020

· Plus de 7% des espèces identifiées dans les publications sur les réseaux sociaux sont classées comme vulnérables, en danger ou en danger critique d’extinction selon la Liste rouge de l’UICN des espèces menacées, démontrant que les espèces menacées d’extinction sont prises dans le commerce

· Au moins quatre des 33 expéditions d’Ethiopian Airlines analysées ont transporté des mammifères hautement préoccupants en matière de biosécurité, notamment des civettes africaines, des primates et des mangoustes des marais vers des destinations en Italie, en Corée du Sud, en Thaïlande et en Malaisie

· Les genettes, les lézards à écailles grossières, les tortues à épines africaines, les varans de la savane, les vipères vertes, les caméléons et les scorpions figuraient parmi les animaux les plus fréquemment expédiés via Ethiopian Airlines.

Certains craignent que la compagnie aérienne ne respecte pas le Règlement sur les animaux vivants de l’Association du transport aérien international (IATA). Le rapport a documenté des animaux tels que des tortues, emballés si étroitement qu’ils ont du mal à étendre complètement la tête et le cou pendant le voyage. Les compagnies aériennes qui enfreignent ces réglementations peuvent être passibles de sanctions légales, selon l’IATA. On craint également que certains envois d’animaux sauvages actuellement réglementés par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) aient quitté le Togo et le Ghana sans les permis requis ou au-delà des quotas d’exportation convenus.

Les compagnies appelées à abandonner tout transport d’animaux sauvages

« Alors que le monde est toujours aux prises avec la pandémie, il est important de se rappeler comment tout cela aurait commencé – le commerce des espèces sauvages. Les gens continuent d’être soumis à des restrictions de voyage pour arrêter la propagation des maladies, il est donc choquant de savoir que des animaux sauvages à haut risque de biosécurité volent dans le monde, passant sous le radar. Nous pourrions avoir une situation de cheval de Troie, car les animaux sauvages sont connus pour présenter des risques de maladie. Nous devons arrêter la propagation des agents pathogènes, et le moyen le plus efficace d’y parvenir est d’empêcher qu’ils soient placés dans un avion en premier lieu. Le commerce des animaux exotiques de luxe est un bon point de départ », a déclaré le Dr Patrick Muinde, responsable des campagnes sur la faune sauvage, World Animal Protection. A l’en croire la pandémie a douloureusement démontré que l’état actuel du commerce des animaux de compagnie exotiques de luxe met en danger non seulement le bien-être des animaux, mais aussi la santé publique et la sécurité économique en Afrique de l’Ouest.

Il soutient que la faune de l’Afrique de l’Ouest est exploitée et de vastes étendus d’animaux s’épuisent à un rythme inquiétant. Cela poursuit Dr Patrick Muinde est motivé par les consommateurs internationaux à des fins de luxe, le commerce imprudent des animaux exotiques étant un contributeur majeur. Les animaux sauvages sont les victimes ; souffrant d’une cruauté impensable dans le processus.
« Ethiopian Airlines a un rôle important à jouer dans la connexion de l’Afrique au monde. Ils importent des vaccins Covid-19 qui sauvent des vies, mais en même temps, en exportant des animaux sauvages vivants, ils pourraient transporter des agents pathogènes dangereux dans le monde entier. La compagnie aérienne a la responsabilité de se prémunir contre les futures pandémies et de protéger l’incroyable faune du continent », a-t-il affirmé.

World Animal Protection appelle de toute urgence Ethiopian Airlines et d’autres compagnies aériennes à aider à restreindre le commerce, avec une action immédiate sur les espèces qui présentent des risques élevés pour la biosécurité. Le but est d’amener les compagnies aériennes à abandonner tout transport d’animaux sauvages à des fins d’exploitation commerciale en tant qu’animaux de compagnie exotiques de luxe. L’Organisation Mondiale de la Santé, l’Organisation Mondiale de la Santé Animale et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement ont appelé récemment les autorités à suspendre les ventes d’animaux sauvages vivants sur les marchés alimentaires traditionnels comme mesure d’urgence pour prévenir de futures pandémies. L’Italie a interdit le commerce d’animaux sauvages et exotiques, ce qui envoie un signal clair aux autres pays du G20 pour qu’ils emboîtent le pas. Au terme d’une campagne de World Animal Protection en 2029, Turkish Airlines et Turkish Cargo ont cessé d’expédier des perroquets gris d’Afrique depuis le continent.

Rapport Cargo of Cruelty

Source : World Animal Protection

www.24haubenin.bj ; L'information en temps réel

2 septembre 2021 par Akpédjé Ayosso




Le DG de l’OAPI conteste sa suspension


25 octobre 2021 par Marc Mensah
Dénis L. Bohoussou n’est plus Directeur Général de l’Organisation (...)
Lire la suite

TPF clarifie sa position sur le Sahara marocain et dénonce le polisario (...)


24 octobre 2021 par Ignace B. Fanou
Dans un communiqué, en date du 23 octobre 2021, Tanzania Peace (...)
Lire la suite

10 finalistes du prix des 5 continents


22 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso
Réunis ce jeudi 21 octobre, à distance, les représentants des six Comités (...)
Lire la suite

Un vol charter ramène 110 Maliens du Tchad


20 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso
110 Maliens bloqués au Tchad sont rentrés chez eux sains et saufs en (...)
Lire la suite

L’Insae recrute 270 agents pour l’enquête EHCVM


20 octobre 2021 par Ignace B. Fanou
L’Institut National de la Statistique et de la Démographie (INStaD) ex (...)
Lire la suite

La justice néerlandaise condamne les auteurs d’actes de vandalisme


20 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso
Les auteurs d’actes de vandalisme dans les consulats généraux du Maroc à (...)
Lire la suite

Salim AlMalik échange avec la présidente de la Fédération internationale (...)


17 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso
Le Directeur général de l’Organisation du Monde Islamique pour (...)
Lire la suite

Le médicament contre le Covid-19 "Mir-19" sera enregistré, espère-t-on, (...)


16 octobre 2021 par Judicaël ZOHOUN
L’agence fédérale biomédicale de la Russie (FMBA) espère que le médicament (...)
Lire la suite

L’ICESCO lance le think tank pour la pensée, les lettres et les (...)


15 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso
L’Organisation du Monde islamique pour l’Éducation, les Sciences et la (...)
Lire la suite

"La corruption en Haïti est devenue un cancer qui ronge la société (...)


15 octobre 2021 par Marc Mensah
Déus Deronneth est un intellectuel confirmé qui a une solide formation (...)
Lire la suite

OBG et ADGA s’associent pour un nouveau Focus Report


14 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso
Un nouveau « Focus Report », produit par Oxford Business Group (OBG) en (...)
Lire la suite

Connexion au monde réel : l’Apocalypse est ouverte


14 octobre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Dans un monde d’incertitude croissante sur le présent et l’avenir de (...)
Lire la suite

L’ICESCO lance le think tank pour la pensée, les lettres et les (...)


13 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso, Ignace B. Fanou
L’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la (...)
Lire la suite

Les essais du vaccin contre le Covid sous forme de spray (...)


13 octobre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le ministère russe de la Santé a autorisé le Centre Gamaleïa à mener la (...)
Lire la suite

La Russie pourrait livrer gratuitement 6.000 doses de Spoutnik V à (...)


13 octobre 2021 par Judicaël ZOHOUN
Le gouvernement russe étudie la possibilité de livrer gratuitement 6.000 (...)
Lire la suite

La déclaration du premier ministre japonais compliquera les pourparlers (...)


12 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso
La déclaration du nouveau premier ministre japonais Fumio Kishida sur (...)
Lire la suite

Le prix du gaz en Europe baisse à 970 dollars pour 1.000 (...)


12 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso
Le prix du gaz en Europe à la Bourse ICE a baissé mardi 12 octobre 2021 (...)
Lire la suite

Un morceau de cercueil de Napoléon Ier a été vendu aux enchères pour (...)


12 octobre 2021 par Akpédjé Ayosso
Un morceau de cercueil de l’empereur Napoléon Ier a été vendu aux (...)
Lire la suite


ÉCOUTER FRISSONS RADIO


Derniers articles



Autres vidéos





Les plus populaires